Site navigation

Kino Sherbrooke est un regroupement d'artistes de la video pour qui la creation de courts metrages est une passion. Les videastes amateurs et professionnels de l'Estrie, auront leur soiree mensuelle de projection a Sherbrooke.

Archives

Liens

Kino Shebrooke
Kino 00
Camestrie

mardi, avril 06, 2004

Annonce Kino00.com
Kino Sherbrooke
Kino Sherbrooke rejoint les rangs du Granada. Pour être de la partie, rendez-vous au Granada le 7 avril à 19h30. Ne cessant de grandir, l’événement pourra enfin accueillir tous les intéressés. Cette fois-ci, une programmation incluant des films aussi surprenants les uns que les autres. Nous aurons même la visite des Productions Simbolik : des kinoïtes de Québec. L’heure sera aux rires exclamatifs, aux étonnements en accents circonflexes et aux regards d’interrogations.
Mercredi soir Le 7... le 7 chanceux. Le Granada, à qui demander mieux... mais avril, ce n’est pas un poisson d’avril. www.kinosherbrooke.com

vendredi, avril 02, 2004

Les courts métrages de Kino Sherbrooke au Granada
Paru dans La Tribune le 2 avril 2004

Kino Sherbrooke innove en présentant sa troisième bordée de courts métrages au Théâtre Granada. Étant donné la popularité grandissante de l'événement, les organisateurs ont en effet décidé de déménager leurs pénates pour présenter la dizaine de films brefs au programme de la soirée du 7 avril.

La projection commencera à 19h30 et des réalisateurs sherbrookois seront sur place pour présenter leur film. Des invités spéciaux seront également présents.

Mentionnons que le concept Kino a été créé à Montréal il y a cinq ans. Il s'est depuis implanté dans différentes régions au Québec et ailleurs dans le monde : Vancouver, Paris et Hambourg, entre autres, ont leur propre cellule Kino.

jeudi, avril 01, 2004

Kino grandit vite
Paru dans Voir Estrie du 1er au 7 avril 2004
Élise Giguère, rédactrice en chef

Après deux représentations à «guichets fermés», la joyeuse bande de Kino Sherbrooke a décidé de s'offrir une nouvelle salle de projection: le Théâtre Granada. Il faut dire qu'une trentaine de spectateurs avaient dû rebrousser chemin aux deux premières représentations, se rivant aux portes d'un Presse Boutique Café rempli à capacité.

La popularité de l'événement a même pris de court les organisateurs des soirées. «J'avais des rêves pour Kino, mais j'étais plus conservateur», fait remarquer le fondateur de la cellule sherbrookoise, Dominic Marcotte. Les trois prochaines soirées se tiendront donc au Granada qui, dans sa formule intime, peut accueillir 250 spectateurs.

Dominic Marcotte explique la popularité de Kino par l'accessibilité et la simplicité de la formule, qui encourage l'échange entre les créateurs et le public, La région compte présentement une vingtaine de kinoïtes. «Les gens qui veulent être réalisateurs peuvent nous contacter!» invite Dominic.

Les projections Kino se tiendront désormais le premier mercredi du mois. Le prochain rendez-vous est donc fixé à ce mercredi 7 avril à 19 h 30. Info: www.kinoSherbrooke.com

Soulignons du même souffle la tenue d'un gala de cinéma ce lundi 5 avril à 19 h 30, à la Salle Alfred-DesRochers du Collège de Sherbrooke. Une dizaine de courts métrages réalisés par des étudiants en arts et lettres seront projetés.

mercredi, mars 31, 2004

Kino Sherbrooke arrive !


Kino Sherbrooke est un regroupement d'artistes de la video pour qui la creation de courts metrages est une passion. Les videastes amateurs et professionnels de l'Estrie, auront leur soiree mensuelle de projection à Sherbrooke.

Voici l'adresse du site Internet de Kino Sherbrooke

Sur le site vous pourrez trouver...


lundi, février 23, 2004

Kino Sherbrooke, quand le rêve s’ouvre à tous!
Paru dans Le Collectif le 23 février 2004
Joëlle Savard, journaliste

C’est dans une salle pleine à craquer, où l’on a même dû refuser plusieurs personnes, que les spectateurs ont pu apprécier les courts métrages présentés par des vidéastes amateurs d’un peu partout au Québec et en Europe...

Faites bien avec rien...

La première projection de Kino Sherbrooke avait lieu le 11 février dernier au Presse Boutique Café. Kino est un rassemblement de vidéastes amateurs et professionnels créé à Montréal en 1998. Le mouvement, qui a connu un vif succès, est maintenant implanté dans plus de treize villes au Canada et dans quelques pays d’Europe. Le principe? «S’autobotter le cul» afin de créer des films avec peu de moyens et surtout, surtout, sans censure et sans contrainte autre que le matériel.

Le déroulement de la présentation mensuelle d’environ 90 minutes, où l’on mise sur la création d’un lieu d’échange et d’une ambiance chaleureuse, est simple: l’ordre de la présentation est choisi à la pige et les réalisateurs présents sont invités sur la scène afin de présenter leurs créations et d’annoncer leur prochaine participation. D’ailleurs, pour qu’un cinéaste puisse présenter des films, il lui suffit de débourser 50 $ afin de devenir membre à vie, ce qui lui permet de soumettre ses créations dans toutes les cellules Kino.

À Sherbrooke…

Participant assidu de Kino Montréal et cofondateur d’une cellule sur la Rive-Sud, Dominic Marcotte, de retour dans la région, est l’instigateur de Kino Sherbrooke. La possibilité de créer un réseau de contacts tout en présentant ses propres créations dans une soirée où chacun s’amuse dans une atmosphère remarquable: voilà ce qui a amené celui qui a présenté plus de huit films en un an à implanter Kino dans la région. Très satisfait de la première projection, où plus de 120 personnes se sont rassemblées, Dominic Marcotte, qui a lui-même présenté deux courts métrages dont un intitulé Le royaume Bambara, doit maintenant prévoir et organiser les prochains rassemblements.

Qui a dit amateur?

Le public a pu visionner un peu plus d’une dizaine de courts métrages en provenance de Montréal, Québec, Trois-Rivières, Paris, Hambourg et – bien sûr – Sherbrooke. Avec leurs scénarios humoristiques, fictions et animations 2D, les courts métrages étaient variés et purement divertissants. Les images et les plans de caméra surprenaient, et le jeu des acteurs était aisément prometteur. Le film d’Olivier Lamoureux, The Mechanic Zombie, un court métrage musical sous-titré, et Raffy le botteur de cul de vampire, une parodie amusante de Buffy contre les vampires réalisée par Bruno Cloutier, en ont fait rire plus d’un.

Détente et découverte sont deux mots à retenir des projections de Kino Sherbrooke. Gratuites, avec possibilité de contribution volontaire à l’entrée, les soirées sont ouvertes à tous. Allez, chers réalisateurs, sortez de l’ombre, on vous y attend!

Pour obtenir plus d’information, pour s’inscrire ou pour connaître la date et le lieu de la prochaine présentation:

www.kinoSherbrooke.com
www.kino00.com

http://callisto.si.usherb.ca/~collecti/xxvii/xii/culturel_2.htm

jeudi, février 05, 2004

Kino arrive en ville
Paru dans Voir Estrie le 5 février 2004
Élise Giguère, rédactrice en chef

Kino arrive enfin à Sherbrooke, grâce à l'initiative de Dominic Marcotte, Yannick Côté et quelques autres vidéastes de la région. La première soirée de projection aura lieu le mercredi 11 février à 19 h 30 au Presse Boutique Café. Au programme: quelques courts métrages de réalisateurs de la région et une sélection parmi les meilleurs films présentés dans d'autres cellules Kino. Créé il y a cinq ans à Montréal, le sympathique concept permet à de jeunes réalisateurs de projeter leurs œuvres devant public. Les films peuvent prendre diverses couleurs: dessins animé, reportage, fiction, érotisme, horreur... «Kino, c'est une place ouverte, sans censure. On ne visionne même pas les films avant de les présenter, afin de laisser une liberté d'expression totale», explique Dominic Marcotte. Les réalisateurs de la région seront sur place pour parler de leur film et répondre aux questions du public. Ils devront ensuite fixer une date pour la projection de leur prochain film. «Si un réalisateur ne respecte pas la date prévue, il obtient un blâme: le public lui impose un thème pour lui donner un défi de plus.» Sympathique, disait-on!

samedi, janvier 24, 2004

Les vidéastes s’organisent
Paru dans La Tribune le 24 janvier 2004

À l'initiative de Kino Sherbrooke, un regroupement d'artistes de la vidéo pour qui la création de courts métrages est une passion, les vidéastes amateurs et professionnels de l'Estrie, auront leur soirée mensuelle de projection à Sherbrooke. La première aura lieu le mercredi 11 février, à 19 h 30, au Presse Boutique Café du 4 rue Wellington Nord, et présentera des courts métrages de réalisateurs provenant de Sherbrooke, de Montréal, de Trois-Rivières, d'Hambourg en Allemagne et de Paris en France selon la formule des soirées KINO. Celle-ci, déjà bien connue à Montréal et dans dix autre villes du Québec, permet un réel échange entre le public et les réalisateurs. puisque ces derniers sont sur place pour présenter leurs films. KINO est un lieu privilégié d'échanges et de stimulation dont le leitmotiv est «Faites bien avec rien, faites mieux avec peu, mais faites-le maintenant!» On peut en savoir plus sur Kino Sherbrooke au site www.kinosherbrooke.com.